Les journaux de Besançon vus par l’un d’entre eux, l’Éclair Comtois

L’Éclair Comtois du 1er décembre 1918 La une de l’Eclair Comtois de ce 1er décembre, due à son rédacteur en chef Louis HOSOTTE, est réjouissante pour un lecteur assidu de la presse locale de l’époque.  Elle fournit un point de vue synthétique sur les trois journaux comtois : le Petit Comtois, la Dépêche Républicaine et l’Éclair Comtois. … Lire la suite Les journaux de Besançon vus par l’un d’entre eux, l’Éclair Comtois

L’Éclair Comtois d’accord avec le Petit Comtois ?

Éclair Comtois du 16 novembre1918 Cette remarque dans le journal clérical est trop rare pour ne pas la relever. Pour en apprécier la rareté, on se rappellera les affrontements incessants entre les deux rédactions dont les lignes éditoriales s’écartaient totalement. Les éditions de l’un reprenaient souvent celles de l’autre, adversaire politique, pour mieux les critiquer, … Lire la suite L’Éclair Comtois d’accord avec le Petit Comtois ?

La presse locale reprend l’édition de dessins de propagande

Éclair Comtois et Dépêche Républicaine avril mai 1918                                             Depuis mars-avril 1918, l’Éclair Comtois reprend la publication, en une, d’un dessin humoristique de propagande selon un rythme à peu près hebdomadaire. La rédaction avait interrompu … Lire la suite La presse locale reprend l’édition de dessins de propagande

L’Union sacrée, plus difficile à maintenir?

Plusieurs éditions du Petit Comtois et de l’Éclair Comtois du 7 au 20 mars 1918 Peut-on encore parler d’Union sacrée ? Cette question était déjà posée dans un billet en rapport avec l’Éclair Comtois du 5 février 1918.  Et pendant tout ce mois, si l’on ne veut pas remonter plus loin, Éclair Comtois et Petit Comtois … Lire la suite L’Union sacrée, plus difficile à maintenir?

Éclair Comtois et Petit Comtois face à l’affaire Caillaux

Petit Comtois et Éclair Comtois de fin février 1918            L’affaire Caillaux de 1917-1918 ne pouvait pas laisser les deux journaux de Besançon les plus rivaux, le Petit Comtois et l’Eclair Comtois, sans qu’un nouvel affrontement ne se développe entre eux sur ce sujet. L’Eclair Comtois avait toujours été profondément hostile à Caillaux, dès avant … Lire la suite Éclair Comtois et Petit Comtois face à l’affaire Caillaux

Besançon : l’Éclair Comtois contre Ferdinand BUISSON

L’Éclair Comtois du 8 février 1918 et le Petit Comtois du 10. Si l’on devait encore présenter la rédaction de l’Éclair Comtois, ce billet résumerait bien les opinions défendues par ce journal avec sa virulence cléricale (catholique) et anti-laïque, conservatrice et monarchiste, nationaliste et militariste. Il n’est pas signé, mais l’on ne doit pas faire … Lire la suite Besançon : l’Éclair Comtois contre Ferdinand BUISSON

Mutinerie prémonitoire ?

L’Eclair Comtois du 31 janvier 1918 Les mutineries de Kiel, début novembre 1918 eurent des effets retentissants sur l’effondrement de l’Empire allemand et furent une donnée de la fin de la guerre. Elles sont connues car étroitement mêlées au mouvement révolutionnaire international, encore inorganisé (le Komintern ne sera créé qu’en mars 1919), mais déjà actif … Lire la suite Mutinerie prémonitoire ?

Qui était Alexandre Estignard ? …

L’Éclair Comtois du 16 janvier 1918 …Son décès révèle une fois de plus les oppositions  entre journaux locaux d'opinion. Appartenant au camp conservateur et clérical, Alexandre  ESTIGNARD (1833-1918) avait l’heur de plaire à l’Éclair Comtois et on le comprend au lendemain de son décès le 15 janvier 1918. C’est ainsi que l’édition du mercredi 16 janvier … Lire la suite Qui était Alexandre Estignard ? …