Théophile Alexandre Steinlen (2)

Billet précédent sur l'engagement social et politique. Steinlen et les femmes La femme figure dans tous les thèmes qui passionnent Steinlen. On l’a dit précédemment pour la femme au travail, c’est aussi vrai pour celle qui est au repos et rêveuse, l'allégorie femme (Victoire, République, Révolte…), la femme danseuse et/ou chanteuse, la femme amoureuse, la … Lire la suite Théophile Alexandre Steinlen (2)

Z, 13, 13 : un  cambrioleur de haut vol 

Les journaux de Besançon du 5 octobre 1921 Le Petit Comtois du 5 octobre 1921 consacre deux colonnes à l’arrestation d’une bande de cambrioleurs. C’est remarquable, ce journal d’opinion ne recherchant pas particulièrement à vendre  en relatant des faits divers. Il est vrai que ces voleurs avaient sévi dans toute la Franche-Comté et même au-delà … Lire la suite Z, 13, 13 : un  cambrioleur de haut vol 

Théophile Alexandre Steinlen (1)

Depuis quelques années, l’accès aux œuvres de T.A. Steinlen est facilité  sur Gallica et WikiArt. Cette numérisation mise en ligne permet une vue assez complète de ce que produisit cet artiste engagé.En 2019, ce « Moment » publié sur Twitter en donnait une idée.https://twitter.com/i/events/1141727387035602945 Agence Meurisse 1913 sur Gallica. Dessinateur et peintre, mais aussi sculpteur, il eut une … Lire la suite Théophile Alexandre Steinlen (1)

Besançon : un pamphlet contre Bonaparte et le lycée

Le Petit Comtois du 26 septembre 1921 Le 18 brumaire an XII (9 novembre 1803), avait lieu l’installation officielle du lycée de Besançon. On lit sans étonnement  la motivation préfectorale pour cette date anniversaire du coup d’Etat de Bonaparte, mais l’on est stupéfait de voir jusqu’où va la propagande servile du préfet qui considère que … Lire la suite Besançon : un pamphlet contre Bonaparte et le lycée

L’arrivée de l’électricité au village

Le Petit Comtois du 21 septembre1921Les anciens ont souvent des anecdotes, toutes plus ou moins cocasses, sur les premiers usages de la lumière électrique dans les campagnes. Celle du candide ne parvenant pas à comprendre comment éteindre une ampoule, celle du grippe-sou s’empressant de tourner l’interrupteur pour limiter sa facture. Mais l’électricité fut plus souvent … Lire la suite L’arrivée de l’électricité au village

Besançon : une vue aérienne de Bregille il y a près de cent ans

Les plus anciennes vues aériennes prises au-dessus de Besançon datent de 1926-27. Elles ont été faites suite à une commande de la municipalité, en 1925, pour accélérer l’élaboration du plan d’aménagement, d’extension et d’embellissement de la ville, obligatoire depuis une loi de 1919, et préparé par l’architecte-urbaniste Maurice Boutterin. Il  existe trois photos pour le … Lire la suite Besançon : une vue aérienne de Bregille il y a près de cent ans

L’antisémitisme entêté de l’Eclair Comtois

Le Petit Comtois du 5 septembre 1921 et l'Eclair Comtois du 6 septembre 1921 En fait, il s’agit d’abord de l’antisémitisme de son rédacteur en chef, Louis Hosotte. Plusieurs articles ont déjà montré comment cet homme avait donné à ce journal une ligne éditoriale profondément antisémite. La virulence de cet antisémitisme permet aussi de comprendre … Lire la suite L’antisémitisme entêté de l’Eclair Comtois

Le Grand Prix d’Italie de septembre 1921, victoire de Jules Goux

Petit Comtois, Eclair Comtois et Dépêche Républicaine du 5 septembre 1921 Les trois journaux de Besançon ne manquent pas de signaler cette course de Brescia dans leur édition du 5 septembre 1921.  Elle se déroula la veille et vit la victoire du Français Jules Goux sur voiture du constructeur Ballot. Jules Goux est né à … Lire la suite Le Grand Prix d’Italie de septembre 1921, victoire de Jules Goux

Un espion alsacien au service de la France en 1914-1915, Alfred Meyer

Le Petit Comtois du 29 août En août 1921, René Froissy, un chroniqueur du Petit Comtois rédige un récit patriotique de l’action d’espionnage en 1914-1915 d’un Alsacien, Alfred Meyer. Son écrit est lié à une cérémonie qui s’était déroulée peu de temps avant sur les lieux où Meyer avait été fusillé par les Allemands, comme … Lire la suite Un espion alsacien au service de la France en 1914-1915, Alfred Meyer