Le Pacifique, objet des relations internationales

Le Petit Comtois du 23 juillet 1923 Déjà au lendemain de la première guerre mondiale, le Pacifique attirait les regards diplomatiques. Déjà, la politique extérieure américaine se tournait de plus en plus vers les côtes sibériennes et asiatiques. La lecture des premières lignes de cette une du Petit Comtois a des résonnances étonnantes avec le … Lire la suite Le Pacifique, objet des relations internationales

ZITA

Une fois n’est pas coutume, ce billet ne s’appuie pas sur la presse locale de Besançon au début du XXème siècle, mais sur un roman. Le récit se place en 1922 aussi, à une année près, il y a unité de temps avec les billets actuels du blog.  Roman de 240 pages, ZITA, par Olivier … Lire la suite ZITA

Besançon : la fête foraine sur les remparts dérasés

Le Petit Comtois du 11 juillet 1921 Depuis longtemps la fête foraine du début juillet avait un succès populaire indéniable à Besançon comme dans bien d’autres communes, qu’elle coïncidât ou non avec la fête nationale du 14 juillet. Elle a laissé à nombre d’entre nous de forts souvenirs. Fête d’été, d’une saison où les journées … Lire la suite Besançon : la fête foraine sur les remparts dérasés

Un officier de santé de l’Empire : François-Joseph Bailly (27 juin 1779-1832) (dernière partie)

(Suite des deux articles précédents) Ces années 1806-1814 épuisent Bailly par la dureté des campagnes militaires auxquelles il participe, tout particulièrement la terrible retraite de Russie. Mais chacune de ses lettres témoignent encore et toujours de l’indéfectible amitié qu’il porte à Weiss. En décembre 1806, il est en Pologne au chevet de blessés de la … Lire la suite Un officier de santé de l’Empire : François-Joseph Bailly (27 juin 1779-1832) (dernière partie)

Un officier de santé de l’Empire : François-Joseph Bailly (1779-1832) (2ième partie)

Article précédent pour les années 1796 à début 1801.              D’avril à juillet 1801, il embarque avec l’expédition navale de Ganteaume pour l’Egypte où il devait  renforcer les troupes parties en 1798 avec Bonaparte. Avant le départ il écrit à Weiss depuis l’Indivisible, bateau amiral de la flotte qui dut faire retour à Toulon « par la faute … Lire la suite Un officier de santé de l’Empire : François-Joseph Bailly (1779-1832) (2ième partie)

Un officier de santé de l’Empire : François-Joseph Bailly (1779-1832) (1ère partie)

Le Petit Comtois du 24 juin 1921  1921 était l’année du centenaire de la mort de Napoléon. Ce fut l’occasion d’une communication par Georges Gazier président de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Besançon, le jeudi 23 juin, résumée dans le Petit Comtois du lendemain et reprenant une correspondance entre François-Joseph Bailly  et Charles … Lire la suite Un officier de santé de l’Empire : François-Joseph Bailly (1779-1832) (1ère partie)

Besançon : faire la lumière sur l’affaire Bersot divisait

L'Eclair Comtois du 13 juin 1921 L’association des mutilés et réformés n°1 du Doubs, puisant ses informations dans le journal local Germinal, s’emparait de l’affaire Bersot lors de son assemblée du 8 juin 1921 et attendait une enquête pour que justice fut rendue à ce soldat fusillé pour un motif dérisoire : le refus de porter … Lire la suite Besançon : faire la lumière sur l’affaire Bersot divisait

Inauguration des monuments aux morts d’Ornans

Petit Comtois du 13 juin 1921 C’est à une journée entière de commémoration, le 12 juin 1921, que furent invitées des personnalités militaires et politiques et tous les Ornanais.Les monuments aux morts, réalisés la plupart du temps par souscription donnèrent lieu à ces cérémonies remarquables dans les grandes communes et, celle d'Ornans fut une des … Lire la suite Inauguration des monuments aux morts d’Ornans

Les Tchèques sans les slovaques ?

Petit Comtois du 6 juin 1921 Les lecteurs qui ont connu la scission entre Tchèques et Slovaques en 1993 ont pu être étonnés de la rapidité avec laquelle elle s’est faite après la chute du communisme qui figeait depuis 1945 toute velléité nationale au sein de la Tchécoslovaquie. Or, le rappel des tensions entre les … Lire la suite Les Tchèques sans les slovaques ?