Deux éditions. Beaucoup d’agitation…

Le Petit Comtois du jeudi 30 juillet 1914 Les unes des deux éditions sont intégralement consacrées  au conflit austro-serbe et à ses effets en Europe. L’essentiel des colonnes énumère les informations les plus récentes.  Une part notable concerne l’Autriche-Hongrie, son plan de guerre, ses raisons, sa responsabilité ; la position allemande paraît encore évolutive avec l’action … Lire la suite Deux éditions. Beaucoup d’agitation…

TROIS éditions ce 29 juillet. À lire la une de chacune, c’est la guerre en Europe.

Le Petit Comtois du 29 juillet 1914 1ère édition : Tout ce qui a trait au conflit qui s’annonce est en une, hormis quelques remarques de dernière heure en page 3. Alors que le fameux procès de Mme Caillaux en est à sa phase finale, il n’occupe qu’une toute petite place en bas à droite (cadre … Lire la suite TROIS éditions ce 29 juillet. À lire la une de chacune, c’est la guerre en Europe.

Deux éditions ce 28 juillet, tant l’information est fluctuante et angoissante.

Le Petit Comtois du 28 juillet 1914 1ère édition : Fausse détente et paniques boursières Alors que le chef de l’État français, de retour de Russie, renonce aux étapes norvégiennes et danoises, pourtant prévues, en raison de la gravité des événements, le Petit Comtois insiste sur une certaine détente. Des médiations, franco-russe et anglo-italienne, semblent acceptées … Lire la suite Deux éditions ce 28 juillet, tant l’information est fluctuante et angoissante.

La tension monte, y compris au niveau local.

Le Petit comtois du 27 juillet 1914 Écrit par L. Cordelier et paru dans l’édition du 27 juillet, voici ce qu’ont pu lire les Bisontins et les acheteurs ou abonnés du Petit Comtois. Intitulée "LA GUERRE" cette tribune ne cache rien des risques encourus et déduit  parfaitement les conséquences de l’ultimatum autrichien. Convaincu que la guerre … Lire la suite La tension monte, y compris au niveau local.

Les premières dents de l’engrenage vers la guerre…

Le Petit Comtois des samedi  25 et dimanche 26 juillet 1914 L’ultimatum autrichien après Sarajevo = la guerre annoncée. C’est le 25 juillet que le Petit Comtois peut informer de l’ultimatum adressé par l’Autriche –Hongrie à la Serbie en date du 23 juillet. C’est le 24 que les grandes capitales européennes (Berlin, Londres, Rome, Petersbourg, … Lire la suite Les premières dents de l’engrenage vers la guerre…

Une carte humoristique de 1914. Alerte ! Les chiens aboient.

Aujourd'hui, aucune référence au Petit Comtois. Connue pour avoir souvent servi d’illustration dans des manuels scolaires d’histoire, cette carte peut servir de présentation rapide des protagonistes du futur conflit en Europe. On ne dispose pas d'une date précise, mais le mois de juillet 1914, après Sarajevo et avant que n'éclate la guerre, semble convenir. Les États, … Lire la suite Une carte humoristique de 1914. Alerte ! Les chiens aboient.

Le voyage du Président Poincaré et de M. Viviani en Russie

Les Petits Comtois des 20 à 25 juillet  Le Petit Comtois, malgré l’importance accordée au procès de Mme Caillaux, suit donc pas à pas le voyage du Président Poincaré et du chef de Gouvernement, M.  Viviani, en Russie. Dès le 20 juillet (cf. ci-contre), il montre que, côté russe, on tient tout particulièrement à célébrer … Lire la suite Le voyage du Président Poincaré et de M. Viviani en Russie