Rire de la durée de la guerre et des incertitudes inquiétantes…

L’Éclair Comtois du 25 avril 1915 On trouve, au bas de la une de cette édition de l‘Éclair Comtois quelques remarques sur deux dessins humoristiques. Le premier est dû à l’artiste Jean-Louis Forain (1852-1931). Alors soldat, malgré ses 63 ans, il travaille à la section de camouflage, mais reste   un illustrateur connu. Les manuels scolaires … Lire la suite Rire de la durée de la guerre et des incertitudes inquiétantes…

Un journal de tranchées : l’Écho des Marmites

L’hiver dernier, au Musée du Temps de Besançon, une exposition intitulée « Impressions du front » faisait découvrir de nombreux journaux de tranchées issus d’une collection remarquable, celle du Comtois Charles CLERC (1883-1948) dont la ville de Besançon a hérité dès 1945. (cf. ci-dessous, l’annotation au crayon en haut à droite du titre). Tout a été dit … Lire la suite Un journal de tranchées : l’Écho des Marmites

« L’artisanat » de tranchée…

... et les mécanismes de mise à feu des obus.Le Petit Comtois du 18 février 1915Fabrication de bagues dans les tranchées : un poilu apporte la matière première : une fusée de 77 trouvée dans les champs : [photographie de presse] / Agence Meurisse. 1915La vie dans les tranchées n’était, heureusement, pas faite que d’assauts … Lire la suite « L’artisanat » de tranchée…

une nécrologie empreinte de propagande…

....La mort du lieutenant colonel Dayet. Le Petit Comtois du 12 février 1915 Les journaux locaux livrent des nécrologies de combattants, rarement au début de la guerre, un peu plus régulièrement à partir de décembre 1914. Le principe de la nécrologie étant de ne s’intéresser qu’aux personnalités, on peut comprendre leur rareté car il y … Lire la suite une nécrologie empreinte de propagande…

La guerre de siège a commencé…

… Et les observateurs l'identifient bien comme une guerre d'usure. Les Petits Comtois des 8 et 10 octobre 1914 La première guerre mondiale a été une guerre de tranchées avant tout. Les deux premiers mois ont vu la guerre de mouvement déplacer des masses de soldats et de matériels à grande vitesse. Le choc de … Lire la suite La guerre de siège a commencé…

Quand la guerre de position commença…

…les carrières de l’Aisne offrirent de solides abris naturellement fortifiés aux Allemands et aux Français. Le Petit Comtois du 1er octobre 1914 Au nord de la vallée de l’Aisne qui s’écoule ici dans le sens Est-Ouest, le plateau calcaire domine à un peu plus de 100 m d’altitude. La vallée, en contrebas des talus rocheux … Lire la suite Quand la guerre de position commença…