Un visiteur du musée avisé… ou non.

Le Petit Comtois des 8, 9 et 20 juillet 1920 Durant le confinement lié à la covid-19, les musées de Besançon, comme tous les autres, étaient fermés. Mettant à profit les ressources en cartes postales de 1920 établies à partir des salles du musée des beaux-arts et d’archéologie après sa réouverture d’après-guerre, un court fil … Lire la suite Un visiteur du musée avisé… ou non.

A propos d’un plan de Besançon

Sur Gallica Bnf. Plan daté de 1895 Pour se repérer dans Besançon à la fin du XIXe siècle et jusque dans les années 1920, il est utile d’observer ce plan de 1895 des Établissements Lardier, imprimé chez Gerst. L’entreprise Lardier était installée rue Bersot et connue aussi pour une production importante de cartes postales dont … Lire la suite A propos d’un plan de Besançon

Besançon : meeting de la CGT avec Galantus

Petit Comtois et Éclair Comtois du 22/03/1920 Se remémorer ce que furent les meetings ouvriers depuis la fin du XIXe siècle rappelle les profondes transformations du monde du travail depuis cette époque. La classe ouvrière n’avait peut-être pas d’homogénéité et ses divisions étaient apparentes, mais une conscience de classe existait bel et bien auprès d’un … Lire la suite Besançon : meeting de la CGT avec Galantus

Besançon : agrandissement de la promenade Granvelle

Le Petit Comtois du 9 aout 1919 Ces quelques lignes du journal reprenant les délibérations d'un conseil municipal, permettent d'évoquer la promenade Granvelle, alors un des lieux de sociabilité préféré des Bisontins depuis son aménagement à la fin du XVIIIe siècle, par l'architecte Bertrand. Toutes les illustrations suivantes sont extraites de memoirevive ou de photos … Lire la suite Besançon : agrandissement de la promenade Granvelle

Le 14 juillet 1919, grandiose à Paris, modeste à Besançon

Quand Paris éclipse la province... qui s’en attriste Dans toute la France et particulièrement à Paris, ce 14 juillet 1919 fut une commémoration de la Victoire et pas seulement la fête de la nation comme en avait décidé l'État républicain depuis 1880. Elle fut la Fête du triomphe, de la Revanche et de la patrie … Lire la suite Le 14 juillet 1919, grandiose à Paris, modeste à Besançon

Hilaire de Chardonnet académicien

L’Eclair Comtois du 14 mai 1919 Sur memoirevive.besancon.fr ↑ Alors que le Petit Comtois, comme la Dépêche Républicaine n’en touchent mot, l’Éclair Comtois apprend à ses lecteurs qu’une personnalité locale, Hilaire Bernigaud, comte de Chardonnet, a été élu à l’Académie des Sciences l’avant-veille,  le 12 mai 1919. Les Bisontins connaissaient le comte de Chardonnet, ils … Lire la suite Hilaire de Chardonnet académicien

Le 1er mai 1919, calme à Besançon, violent à Paris

Elle aurait pu être splendide cette journée internationale des travailleurs. La victoire était encore dans tous les esprits, le gouvernement venait de déclarer ce 1er mai jour chômé (à titre exceptionnel – en France,  il ne le sera définitivement qu’à partir de 1941), la journée de 8 heures était annoncée comme un objectif,  l’Union sacrée … Lire la suite Le 1er mai 1919, calme à Besançon, violent à Paris

Ah la sirène de Besançon !

toujours moquée, même après-guerre… L’Éclair Comtois du 15 avril 1919 Fidèle lecteur, peut-être te souviens-tu des nombreux entrefilets publiés dans la presse de Besançon durant les années 1916-1918 à propos de la sirène de la ville? Cette fameuse sirène chargée d’avertir des attaques aériennes fut attendue en 1915 -1916, moquée, vilipendée quand elle fut enfin … Lire la suite Ah la sirène de Besançon !

Le 60e RI et des données de Mémoire des Hommes

A l'occasion du retour du 60e Régiment d'Infanterie dans ses casernes bisontines de Charmont, la ville avait préparé des manifestations festives et l'on comprend d'autant mieux l'attachement des Bisontins à ce régiment en passant en revue, à partir de son Historique, les combats qui l'affectèrent, touchant des hommes de Besançon et de nombreux Comtois au … Lire la suite Le 60e RI et des données de Mémoire des Hommes

Le Petit Comtois en deuil

Petit Comtois du 20 mars 1919  Le 19 mars 1919, Jules GROS, figure notoire du Petit Comtois, mourait après cinq mois de maladie. Né en 1838, il avait 81 ans. Comme il se doit dans ces circonstances, la rédaction souligne l’importance de ce décès pour le journal. Elle insiste sur les qualités humaines, intellectuelles et … Lire la suite Le Petit Comtois en deuil