A propos d’un fusillé de 1914, le commandant Wolff…

… La ténacité de son épouse.L'Éclair Comtois du 5 août 1920 L’article ci-contre, du 5 août 1920, m’a intrigué et poussé à me pencher sur cette affaire. Le journal signale une exhumation clandestine à Rémenoville, celle de Frédéric Henri Wolff, chef de bataillon au 36e Régiment d’Infanterie Coloniale, condamné à mort avec dégradation militaire en … Lire la suite A propos d’un fusillé de 1914, le commandant Wolff…