Quand la réclame avait déjà de bonnes techniques publicitaires…

… Elle savait créer l’envie pour le Cirque Royal de passage à Besançon. Le Petit Comtois du 27 mai 1914 (avec aperçu sur les numéros des 23, 24, 25 et 26 mai) Le programme du Cirque Royal publié dans le journal du 27 mai était suffisamment suggestif pour attirer le spectateur. Mais depuis 5 jours, … Lire la suite Quand la réclame avait déjà de bonnes techniques publicitaires…

Se distraire, s’informer et se cultiver, fin avril 1914, à Besançon…

 …Lecture, cinéma, sport, musique, spectacle d’aviation, théâtre. Le Petit Comtois des samedi 25, dimanche 26 et lundi 27 avril 1914 Lecture de la presse… À tout seigneur, tout honneur, la lecture de la Presse, du Petit comtois (ou de la Dépêche et autres journaux, selon l’opinion de chacun) peut occuper le temps de quelques-uns. Les … Lire la suite Se distraire, s’informer et se cultiver, fin avril 1914, à Besançon…

Le Petit comtois et les Etats-Unis: une information sélective avant 1914.

Le Petit Comtois du 14 avril 1914 (ce jour-là l'édition comptait pour les mardi 14 et mercredi 15 car le 13, lundi de Pâques, était férié) Les Etats-Unis ne tenaient pas encore une place remarquable dans les centres d’intérêts étrangers des Français. L’indifférence l’a souvent emporté entre les deux peuples malgré une amitié remontant à … Lire la suite Le Petit comtois et les Etats-Unis: une information sélective avant 1914.

Par – 6°, parade militaire à Besançon

Le Petit Comtois du 18 janvier 1914 Besançon, ville de garnison était animée par les revues militaires. Celles-ci se déroulaient souvent à Chamars, quelque soit le temps. Ce nom de lieu provient de la contraction de champ de Mars, là où dès l’époque gallo-romaine était peut-être honoré le dieu de la guerre. Le spectacle, musical et … Lire la suite Par – 6°, parade militaire à Besançon

Quand les Bisontins riaient d’eux-mêmes…et de leur époque.

Le Petit Comtois du 15 décembre 1913 Pour changer des questions graves ou sérieuses qui agitaient la vie politique nationale et internationale, je retiens ce compte-rendu d’un spectacle joué à Besançon à la mi-décembre 1913.Il s’intitulait : « En avant ! Montez ! »Et était écrit et joué par une société locale d’amateurs, la Gaîté de Canot. L’époque ne manque … Lire la suite Quand les Bisontins riaient d’eux-mêmes…et de leur époque.