L’ « Independence Day » de 1918

Petit Comtois et Éclair Comtois des 2, 3, 4 et 5 juillet 1918 La fête nationale américaine du 4 juillet 1918 fut aussi  une véritable fête nationale française, 10 jours avant celle du 14 juillet. C’était une volonté officielle et les chefs-lieux de département, de même que les sous-préfectures et de nombreuses communes, s’employèrent à … Lire la suite L’ « Independence Day » de 1918

Un meurtre pour une réquisition

La Dépêche Républicaine, le Petit Comtois et l'Éclair Comtois des 22 et 24 avril 1918. Le Petit Comtois du 1er mai 1918 Les réquisitions ne sont pas souvent évoquées par la presse locale au cours de la guerre. Elles l'étaient plus à ses débuts. Le 20 avril 1918, dans le village de Verne situé à … Lire la suite Un meurtre pour une réquisition

Un accident de tacot qui nous apprend d’autres choses

La Dépêche Républicaine du 1er mars 1918 Accident de tacot entre Les Fins et Morteau, dans le Haut-Doubs, le 25 février. Pendant la Grande Guerre, le transport ferroviaire est essentiel. L’automobile, le camion ne font que le compléter sans encore le remplacer. Et depuis le plan Freycinet, lancé en 1879, des milliers de kilomètres de … Lire la suite Un accident de tacot qui nous apprend d’autres choses

En faveur de Gustave Courbet : Vauxcelles et Bernheim

… un peu d’art hors contexte de guerre   Le Petit Comtois du 14 janvier 1918 (6e colonne à la une) VAUXCELLES (1870-1943), BERNHEIM, voici des noms de grands spécialistes de l’art  au début du XXe siècle. Tout les opposait pourtant.  Là où Vauxcelles se montrait conservateur, rejetant toute innovation picturale, les Bernheim-Jeune excellaient dans la découverte … Lire la suite En faveur de Gustave Courbet : Vauxcelles et Bernheim

Terribles rigueurs de l’hiver 1917-1918

Divers Petits Comtois et Éclairs Comtois du 31 décembre 1917 au 15 janvier 1918. A cette date, les pensées de chacun allaient d’abord vers les « poilus » au front, affrontant froid et humidité dans les tranchées au milieu des dangers des tirs de toute sorte, mais à l’arrière les plus faibles, physiquement et économiquement, souffraient aussi. … Lire la suite Terribles rigueurs de l’hiver 1917-1918

Tragédie du croiseur Gallia, torpillé le 4 octobre 1916

Image empruntée à Wikipédia Parti de Toulon pour Salonique avec 2350 personnes à son bord, dont 1650 soldats français, 350 serbes et 350 marins, le GALLIA est torpillé au sud de la Sardaigne le 4 octobre. C'était un paquebot transatlantique lancé en 1913  et transformé en croiseur, il fut utilisé pour le transport de troupes àpartir de mai … Lire la suite Tragédie du croiseur Gallia, torpillé le 4 octobre 1916

En pleine guerre, création du Cours Hôtelier à Besançon

Le Petit Comtois du 19 septembre 1916  La ténacité avec laquelle des Bisontins travaillaient au développement du tourisme à Besançon et dans le Doubs avant 1914 et encore pendant la guerre a fait l’objet de plusieurs articles dans ce blog : un pavillon pour le syndicat d’initiative du Doubs et de Besançon était projeté en janvier … Lire la suite En pleine guerre, création du Cours Hôtelier à Besançon

Septembre 1916, Bouchavesnes : une hécatombe pour les troupes franc-comtoises

Le  Petit Comtois des 15 et 16 septembre 1916 Combats de Bouchavesnes (Gallica Bnf) en septembre 1916, par Jean VEBER Quand le Petit Comtois du 15 septembre publie cet entrefilet d’un journal hollandais sur la prise de BOUCHAVESNES, il ne fait que se prêter à la propagande militaire en parlant d’un succès remarquable. Mais alors, la … Lire la suite Septembre 1916, Bouchavesnes : une hécatombe pour les troupes franc-comtoises

Franche-Comté, Besançon : fierté blessée…

… d’être ignoré du Président du Groupe parlementaire pour le tourisme français. Le Petit Comtois du 30 juillet 1916 Ignorer le Jura, la Franche Comté toute entière, dans un article de la part du Président du groupe parlementaire du Tourisme provoque une vive réaction des « ignorés ». Précisément de ceux qui, depuis des années, dans le … Lire la suite Franche-Comté, Besançon : fierté blessée…