Besançon n’oubliait pas Lucien Febvre

Le Petit Comtois du 15 novembre 1918 Ce journal local du 15 novembre montre que le grand historien lucien FEBVRE comptait toujours des amis à Besançon où il avait enseigné au lycée dès 1904. Relevant du centre de recrutement de Toul, on trouve sa fiche matricule aux archives de Meurthe-et-Moselle. Engagé volontaire en novembre 1898, … Lire la suite Besançon n’oubliait pas Lucien Febvre

Armistice du 11 novembre 1918 : les unes des trois journaux de Besançon

Aucun de ces journaux n’a pu faire un tirage le jour même et ce sont les éditions du 12 novembre qui annoncent l’armistice. Et déjà commencent les polémiques d'après-guerre. Le Petit Comtois adopte une composition typographique d’une grande simplicité pour mieux faire ressortir l’importance de l’événement par un titre bien détaché du texte d’accompagnement. L’édition … Lire la suite Armistice du 11 novembre 1918 : les unes des trois journaux de Besançon

Un soldat de Valdahon (Doubs) tué le 11 novembre 1918

TREBUCHON Augustin serait le dernier soldat français « tué à l’ennemi » sur le front occidental au moment de l’armistice du 11 novembre 1918, à 10h 50 du matin, à Vrigne-sur-Meuse ou Dom-le-Mesnil. Difficile à certifier, mais l'on peut assurer qu'il fit partie des dernières victimes, ce 11 novembre 1918.(voir l'article de Stéphanie Trouillard sur France24.com)  Pour … Lire la suite Un soldat de Valdahon (Doubs) tué le 11 novembre 1918

Le 7 novembre 1918, Pontarlier fêtait l’armistice avant sa signature

l'Éclair Comtois du 11 novembre 1918 Le  jeudi 7 novembre 1918, alors que la délégation allemande chargée de signer l’armistice vient seulement de quitter Spa en Belgique pour la forêt de Compiègne, la fin des combats est évoquée en bien des endroits et l’on finit par y croire dès qu’une rumeur l’affirme. Or, il faudra … Lire la suite Le 7 novembre 1918, Pontarlier fêtait l’armistice avant sa signature

La fête des morts de novembre 1918 à Besançon

Le Petit Comtois du 2 novembre 1918 Cette année-là, la fête des morts des temps de guerres se confondait encore avec celle de la Toussaint 1918 et de son lendemain. Les cimetières étaient fleuris et les pensées allaient vers les disparus. Evidemment les militaires de 14-18 emportés par les combats, par leurs blessures ou par … Lire la suite La fête des morts de novembre 1918 à Besançon

Survols de Besançon par l’ennemi en 1918

Selon le Petit Comtois, l'Éclair Comtois et la Dépêche Républicaine de Franche-Comté        Et bilan pour toute la durée de la guerre La menace aérienne allemande sur Besançon fut d’une faible intensité durant cette guerre, mais elle fut constante de 1915 à 1918. Le billet du 29 décembre 1916 en a dressé un … Lire la suite Survols de Besançon par l’ennemi en 1918

Et toujours la grippe meurtrière…

Diverses éditions de novembre et décembre La presse, depuis septembre, ne dissimule plus la gravité de l’épidémie. Cependant, dans la Dépêche Républicaine du 3/11/1918, un alinéa de 6e colonne, en une, signale qu’à Lyon la grippe est en décroissance et, dès lors, cinémas, théâtres et salles de réunion peuvent réouvrir. La veille, le même journal … Lire la suite Et toujours la grippe meurtrière…

Réactions face à la grippe « espagnole »

Divers Petit Comtois, Éclair Comtois et Dépêche Républicaine d’octobre 1918 L’Eclair Comtois du 05/10, pour Pontarlier, faisait des remarques brutales sur la progression de l’épidémie→ À la une de la Dépêche Républicaine du 20 octobre, un dénombrement des grippés d’Odessa a de quoi effrayer. Or, deux mois après, le 17 décembre 1918, les troupes françaises … Lire la suite Réactions face à la grippe « espagnole »