Les mutilés et blessés et leur réintégration à la vie civile

Le Petit Comtois du 3 juin 1916 La presse énumère, de façon irrégulière, les pertes de l’armée, consacrant une place inégale aux morts, surtout « tués à l’ennemi ». Mais elle accorde aussi une attention certaine aux blessés et par l’énumération des médaillés militaires, on peut découvrir la gravité des blessures. Le Petit Comtois, autant que l’Éclair … Lire la suite Les mutilés et blessés et leur réintégration à la vie civile

Publicités