Un accident de tacot qui nous apprend d’autres choses

La Dépêche Républicaine du 1er mars 1918 Accident de tacot entre Les Fins et Morteau, dans le Haut-Doubs, le 25 février. Pendant la Grande Guerre, le transport ferroviaire est essentiel. L’automobile, le camion ne font que le compléter sans encore le remplacer. Et depuis le plan Freycinet, lancé en 1879, des milliers de kilomètres de … Lire la suite Un accident de tacot qui nous apprend d’autres choses

Les Gardiennes

Le Petit Comtois du 25 février 1918 Le film de Xavier Beauvois, « les Gardiennes » aurait pu profiter d’une lettre comme celle-ci en fait d' annonce publicitaire. C’est pourquoi j’ose en  utiliser le titre pour ce billet. Son auteur propose une reconnaissance officielle pour les femmes au travail depuis bientôt quatre ans, avec peu d’aides pour … Lire la suite Les Gardiennes

Mutinerie de travailleurs chinois à Salins (Jura)

Le Petit Comtois du 19 février 1918 250 ouvriers chinois étaient arrivés à Salins-les-Bains en novembre 1917. Ils avaient été répartis dans divers établissements de l’industrie du bois comme celui où mourut accidentellement YANG KO Chen le 11 décembre 1917. Le billet que lui consacra l’Éclair Comtois était informé par Edouard MANSUY, missionnaire jésuite qui … Lire la suite Mutinerie de travailleurs chinois à Salins (Jura)

Émeute à Besançon pour une distribution de pétrole

Le Petit Comtois du 24 janvier 1918 (page 2) Les éditions de fin janvier de la presse locale insistaient sur le civisme attendu de tous au moment où l’approvisionnement des boulangeries en farine était réduit de 20% et où l'on préparait les cartes de pain. C’est dans ce contexte de relative pénurie et de restrictions … Lire la suite Émeute à Besançon pour une distribution de pétrole

Terribles rigueurs de l’hiver 1917-1918

Divers Petits Comtois et Éclairs Comtois du 31 décembre 1917 au 15 janvier 1918. A cette date, les pensées de chacun allaient d’abord vers les « poilus » au front, affrontant froid et humidité dans les tranchées au milieu des dangers des tirs de toute sorte, mais à l’arrière les plus faibles, physiquement et économiquement, souffraient aussi. … Lire la suite Terribles rigueurs de l’hiver 1917-1918

Des femmes encore montrées du doigt…

... Dans un accident mortel dont un soldat de la classe 1880 fut victime, DAVID Frédéric, du 7e Bataillon du Génie. Né à Salins, résidant à Vallorbe (Suisse), mais ayant de la famille à Besançon, DAVID était d’ici et l’émotion en fut accrue. Le conducteur étant une femme, des réactions sexistes furent exprimées. L’Éclair Comtois, … Lire la suite Des femmes encore montrées du doigt…

Les maisons d’enfants de Besançon-Bregille

L’Éclair Comtois du 20 juillet 1917 L’Éclair Comtois du 20 juillet cite le directeur du Figaro, Julien de NARFON, à propos des Salins de Bregille. En 1922, c’est ainsi que l’on nommera l’établissement fondé en 1917-1918 par le chanoine Mourot, sur la colline de Bregille à Besançon.  L’Éclair Comtois aura à cœur de valoriser cette … Lire la suite Les maisons d’enfants de Besançon-Bregille

Les fausses alertes d’attaques aériennes à Besançon

L’année 1917 en fut riche. Antérieurement, leur signalement n’est pas absent de la presse, mais le nombre en est réduit. Dès février, les fausses alertes se répètent quatre fois de suite si l’on en croit la presse bisontine. Le Petit Comtois comme la Dépêche Républicaine de Franche-Comté signalent celle du 8 février, mais la Dépêche … Lire la suite Les fausses alertes d’attaques aériennes à Besançon

Besançon, une école pour les mutilés

Le Petit Comtois du 30 mai 1917 (+ Dépêche Républicaine du 23 juillet)  À Besançon, sur son vaste territoire communal, dans le quartier de Palente, alors totalement agricole, était créée une École de Rééducation Professionnelle Agricole pour les mutilés de guerre. Elle s’adressait à des agriculteurs à qui la guerre avait enlevé la facilité de … Lire la suite Besançon, une école pour les mutilés