« Un an après »…

Le Petit Comtois du 28/06/1920

Un an après la signature du traité de Versailles par l’Allemagne, à la une du Petit Comtois sort une Tribune désabusée.
 Le rédacteur oublie volontairement que la mise en application du traité date de janvier et qu’elle n’a donc pas commencée depuis un an, mais seulement depuis 6 mois.

Ses propos sont d’autant plus désanchantés  que n’étaient pressantes les attentes des Français vis-à-vis de l’Allemagne. Pour eux, le désarmement et les réparations avaient un caractère d’urgence. Or, aucune de ces mesures n’ont encore abouti malgré les réunions internationales récentes tenues à San Remo et à Boulogne. Une autre est annoncée à Spa pour le début juillet.

En Allemagne, les dirigeants de la République de Weimar ont beau jeu de tergiverser. Face aux troubles graves dans le pays, pour eux l’armée s’avère nécessaire et 100 000 hommes, la limitation fixée par le Traité de Versailles, leur paraissent insuffisants pour y remédier.

En mars, la tentative de putsch de Kapp (conservateur et extrême-droite), provoquant en réaction le soulèvement des communistes dans la Ruhr mobilisent la Reichswehr pour réprimer violemment cette agitation révolutionnaire. L’article souligne que l’Angleterre, dans sa crainte d’un succès bolchevique en Allemagne, n’était pas aussi pressée que la France pour le désarmement allemand.

Les réparations  forment un autre point de discorde entre alliés. La France veut sa part rapidement pour régler une part de ses dettes,  réduire son déficit budgétaire et investir pour la reconstruction des régions sinistrées. L’Angleterre encore, par crainte d’une Allemagne ruinée qui tomberait dans le communisme, n’envisage pas d’accélérer leur règlement.

La question d’Orient devient la question brûlante. Avec l’assentiment des alliés, les Grecs attaquent la Turquie en juin 1920 et les forces turques  de Mustapha Kemal reculent à ce moment-là. Le traité avec l’Empire ottoman vaincu n’est pas encore signé, mais son contenu est connu (cf. carte ci-dessous).

Il est accepté à Sèvres, le 10 août 1920, entre la Turquie et les vainqueurs ; il remodèle totalement le Proche-Orient à peu près comme les accords Picot-Sykes de 1916 le prévoyait. L’Empire ottoman perd ses territoires arabes. L’Arabie devient indépendante et la France et l’Angleterre obtiennent des mandats sur le reste, Syrie et Liban pour Paris, Irak et Palestine pour Londres. La récupération des champs pétroliers irakiens (Mossoul) par les Anglais soulevait l’incompréhension de certains politiques français dont la presse reprenait les positions. Même si la France y obtenait une participation, on trouvait là un autre point de dissension entre les deux alliés.
Les désaccords franco-anglais se multiplient donc et se durcissent avec l’évolution du conflit gréco-turc. La France comme l’Italie soutiendront Mustapha Kemal alors que l’Angleterre restera rangée aux côtés des Grecs.

Le supplément du dimanche du Petit Journal du 01 août 1920 donne une carte de la future Turquie prévue par le Traité de Sèvres. Elle montre déjà le grignotage du territoire turc par les Grecs, les Français et les Anglais. A cette date les Italiens ne sont pas encore intervenus.

Rien ne se passera comme prévu. La France prendra le parti des Turcs Kémalistes, l’Angleterre celui des Grecs. Les succès de Kemal jusqu’à l’armistice  demandé par les Grecs en octobre 1922 obligeront à un nouveau traité. Signé à Lausanne le 24 juillet 1923, il s’accompagnera de terribles mouvements migratoires sous forme d’épuration ethnique dans les territoires devenus turcs ou grecs.

En attendant, ce 28 juin 1920, la conclusion de la rédaction du Petit Comtois est pertinente. La prise de conscience de l’incapacité des alliés à s’entendre favorise l’attentisme allemand et la guerre qui reprend au Proche-Orient n’augure rien de bon.

Un lecteur de ce journal, fin juin 1920, était bien averti de la situation internationale intéressant directement la France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s