L’exécution des « dénonciateurs de Laon »

La Dépêche Républicaine du 16 mai 1920

L’épuration à l’issue de la guerre a été abordée avec le procès de la Gazette des Ardennes.

Cette édition de la Dépêche Républicaine permet d’y revenir brièvement car l’un des exécutés n’est autre que Toqué, un des rédacteurs de ce journal de collaboration.

Le procès de ces quatre « dénonciateurs » avait commencé en juin 1919. A Laon ou se tint leur conseil de guerre, ils faisaient partie d’un groupe de  25 inculpés dont le policier allemand Emile Thomas, accusé d’espionnage. Tous ces accusés étaient alors désignés sous le nom de « dénonciateurs ». Le terme de « collaborateur » était alors peu utilisé.

Quatre de ces inculpés, condamnés à mort, furent exécutés à Vincennes le 16 mai 1920. Le peloton était constitué de 48 soldats. Toqué ne fut pas tué net et deux coups de grâce furent nécessaires. Le compte-rendu signale que la femme Aubert ne manqua pas de courage et marcha résolument vers le poteau d’exécution.

On peut voir une photo de l’exécution de Moïse Lemoine à Vincennes, sur le site gettyimages.fr/photos/universal-history-archiveExecution in May 1920, by firing squad in the parc de Vincennes, Paris of Moise Lemoine and Georges Toque as traitors during World war One. (Photo by: Universal History Archive/UIG via Getty images)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s