Les Prémices du Syndicat National des Instituteurs

Le Petit Comtois du 1er décembre 1919

Avant 1920 et la création du SNI, les enseignants du primaire s’organisaient selon la loi de 1901, en associations ou amicales départementales. Celles-ci formaient une fédération nationale des amicales.

Déjà quelques-uns, voulant sortir de ce cadre pour agir avec la CGT formèrent une Fédération des Membres de l’Enseignement laïque qui existait encore en 1919.

Mais, après-guerre, ceux qui ne voulaient pas rejoindre cette Fédération anarcho-syndicaliste qui allait rejoindre la CGTU communiste, mais qui souhaitaient former un véritable syndicat le firent au niveau départemental en reprenant les règles des Amicales précédentes. Et, dès lors, ils adoptèrent le nom de syndicat.

C’est ainsi que dans le Doubs, naquit le 27 novembre 1919 le Syndicat des membres du Corps enseignant public du Doubs. Il représentait déjà ce qui allait devenir le SNI du Doubs en septembre 1920.

En effet, la fédération de ces syndicats départementaux donna naissance au Syndicat National des Instituteurs dès 1920. Le SNI s’affilia à la CGT. Il se fit remarquer par son pacifisme durant l’entre-deux-guerres.

On trouve dans ce billet du Petit Comtois les noms des premiers militants du Doubs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s