Quand Peugeot gagnait à Indianapolis avec jules GOUX

Le Petit Comtois du 3 juin 1919

Lors des 500 miles d’Indianapolis du 31 mai 1919, des pilotes et des constructeurs français  renouaient avec la victoire. Le Petit Comtois se réjouissait du succès de Peugeot dont une voiture conduite par un pilote américain, Howdy Wilcox (cf. dessin ci-dessous),  remportait ces 500 miles en plus de 5 heures [le journal donne 4h , à tort] et, surtout, Jules GOUX, un comtois natif de Valentigney, occupait la troisième place, sur Peugeot également. Les bolides devaient être des Peugeot L76.

Avec Jules Goux, avant guerre, un autre Comtois, Georges Boillot avait porté haut les succès de Peugeot.

Pour Peugeot, ce succès de 1919 était sa 3e victoire à Indianapolis. En 1913, la marque était victorieuse, déjà avec Jules GOUX. Le 30 mai 1916, du fait de la guerre et de ses restrictions, la course n’avait eu lieu que sur 300 miles et Peugeot l’avait emportée avec un pilote britannique, Dario Resta. Comme en 1919, c’était encore une Peugeot qui obtint la troisième place avec un pilote américain, Ralph Mulford.

Jules GOUX était entré aux usines Peugeot en 1903, poussé par son père qui y était contremaître.

Au moment de son incorporation en 1906, il y exerçait le métier de dessinateur et commençait à participer à des compétitions automobiles. En 1910, il ouvrit un garage « automobiles et cycles Peugeot » à Besançon, rue Granvelle. Il était le représentant Peugeot pour la ville.

← Dans l’annuaire du Doubs de 1911, on trouve une pleine page de publicité pour son agence avec son nom souligné deux fois.

Pendant la guerre, alors qu’il était déjà sergent lors de la mobilisation, il finit lieutenant. Il passa du 4e Régiment du Génie au 20e Escadron du Train des Equipages, au service automobile. En janvier 1919, il fut mis en congé sans solde pour exercer son rôle d’ingénieur chez Peugeot, avenue de la Grande Armée, à Paris.

Il put reprendre son entraînement de coureur automobile après sa démobilisation le 15 avril. Un mois et demi plus tard, il gagnait à Indianapolis. Jusqu’en 1925, il courut sur voitures Peugeot et sur Ballot avant d’entrer au service de Bugatti. La fiche matricule de Jules Goux note (sans date) qu’il était secrétaire général des usines Bugatti.

Jules GOUX vers 1913-1915 in https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Goux

2 commentaires sur “Quand Peugeot gagnait à Indianapolis avec jules GOUX

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s