Hilaire de Chardonnet académicien

L’Eclair Comtois du 14 mai 1919

Sur memoirevive.besancon.fr

Alors que le Petit Comtois, comme la Dépêche Républicaine n’en touchent mot, l’Éclair Comtois apprend à ses lecteurs qu’une personnalité locale, Hilaire Bernigaud, comte de Chardonnet, a été élu à l’Académie des Sciences l’avant-veille,  le 12 mai 1919.

Les Bisontins connaissaient le comte de Chardonnet, ils lui devaient une de leurs principales usines, celle des soieries.
Localisée aux Prés-de-Vaux, ce quartier industriel qui accueillait aussi à l‘époque une papeterie, l’usine des soieries bordait le Doubs encaissé entre les collines de la Citadelle et de Bregille.
Cf. Photo de carte postale ci-dessous.

Un aperçu de l’établissement a été donné sur ce blog lors de l’évocation des cours de bourse pour les entreprises locales en 1913. Également, il a déjà été noté que des bâtiments des soieries servirent d’hôpital provisoire pendant la guerre. Ceux-ci présentaient l’avantage d’être directement accessibles par chemin de fer, évitant ainsi les transferts pénibles des blessés acheminés par trains entiers dès 1914.

Et c’est pour son invention de la soie artificielle qu’Hilaire de Chardonnet fut élu à l’Académie, même si d’autres travaux scientifiques sont signalés par l’Eclair Comtois.

Sur cette carte postale  (1904-1914), les soieries sont au premier plan, en amont de la papeterie avec la plus haute cheminée. En 1952, ces usines donnèrent naissance à un vaste ensemble industriel, la Rhodiacéta, producteur de fil polyester et de nylon qui employa jusqu’à 3000 salariés avant de fermer en 1981. Pendant plus de trente ans, cette impressionnante friche industrielle resta en grande partie délaissée. Aujourd’hui, après déconstruction des usines, le site est en plein réaménagement urbain et fera place à des espaces verts plus ou moins aménagés, des équipement sportifs et quelques logements.

Si le Petit Comtois et la Dépêche Républicaine ignorent l’information concernant la nomination du comte de Chardonnet à l’Académie, le journal parisien l’Excelsior du 14 mai publie un portrait et un article sur son oeuvre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s