Besançon : l’opéra au profit des prisonniers de guerre

Le Petit Comtois du 20 janvier 1916

Rigoletto.

20_01_PC RigolettoCe célèbre opéra de Giuseppe Verdi, créé pour la première fois en 1851 d’après la pièce dramatique de Victor Hugo Le Roi s s’amuse, servait ici la cause des prisonniers de guerre tout en offrant un divertissement de qualité pour les bourgeois de Besançon les 22 et 23 janvier 1916.

Depuis l’hiver 1914-1915, la programmation musicale et théâtrale avait repris. L’arrière ne pouvait pas renoncer à la vie culturelle et au divertissement et les concilier avec une œuvre utile aux combattants permettait de les rendre plus acceptables.

20_01_PC Rigoletto théâtre

On sait combien les « poilus » ont été nombreux à ressentir le décalage entre la vie à l’arrière entrevue lors des permissions et leurs propres conditions au front. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s