Abus de pouvoir…

L’Éclair Comtois du 20 juillet 1915

Au beau milieu de la 2ème page de l’édition du 20 juillet 1915, madame Anastasie, la Censure, a coupé l’intégralité d’un court article.

Or, il est plaisant d’en relever le titre : «UN ABUS DE POUVOIR » ; Assurément, l’auteur ne devait pas parler de la censure et pourtant… Quelle coïncidence !

Les lignes précédentes portaient sur l’Union sacré et précisément sur les campagnes cléricales alors menées par des associations catholiques, reproduisant aussi les réactions d’une loge maçonnique d’Albi… Nul doute que l’Éclair Comtois adoptait une position jugée outrageante pour certaines autorités laïques et politiques.20_07 abus de pouvoir

On a déjà souligné que  l’exercice de la censure sur l’Éclair Comtois, était plus fréquente que sur le Petit Comtois. Toutefois, en juillet-août 1915, les colonnes blanches, ou tronçons de colonnes, se retrouvent aussi sur le journal radical. Et puis, nous verrons à la mi-août, que, dans la presse, le débat autour de madame Anastasie deviendra national après la suspension pour quelques jours de l’Homme Enchaîné de Georges Clemenceau…

D’autres billets ont déjà abordé la question de la censure : la censure encensée... (4 juillet 2015-1915), La vie politique retrouve du mordant dans la presse…qui se fait censurer. (20 janvier 2015-1915), Décembre 1914 : campagne de presse allemande favorable à la France ? (24 décembre 2014-1914), Critique de la censure (1er septembre 2014-1914), À partir de cette date, le journal n’a plus que deux pages… (4 août 2014-1914)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s