On essaie de se persuader de la faiblesse de l’ennemi

L’Éclair Comtois du 4 mars 1915

Au début de 1915, l’opinion souhaite tout à la fois une information exacte, débarrassée d’une propagande abusive, et des nouvelles rassurantes, si ce n’est de succès militaires, au moins de démoralisation de l’ennemi.

04_03_1915 propagande 1Le 4 mars, la tribune de l’Éclair Comtois paraît se livrer à cet exercice impossible : informer et rassurer sans tromper alors que tout n’est que propagande.

L’auteur, Louis Hosotte (1871-1928) est le directeur et rédacteur en chef de ce journal bisontin ;  il tente ici de donner un état de l’opinion allemande en laissant croire qu’il dispose de sources sûres.04_03_1915 propagande 2

Commençant par rappeler la situation stratégique de l’Entente encerclant l’Allemagne, il dit souhaiter connaître les sentiments allemands à propos de la situation militaire.04_03_1915 propagande 3

Puis il avoue la rareté et la partialité des sources. Affirmant qu’il ne faut pas porter crédit aux « impressions de voyage » publiées dans les journaux, il en donne tout de même un commentaire qu’il termine en affirmant l’angoisse, le désespoir, l’alarme qui étreignent les Allemands.

Autrement dit, pour Hosotte, il ne faut pas croire ce qu’écrivent ses confrères, mais être assuré que lui écrit la vérité. Cette vérité qui n’est autre qu’un discours propagandiste tendant à insister sur l’affaiblissement du moral de l’ennemi.

04_03_1915 propagande 4Les arguments utilisés ensuite ne sont guère crédibles. Revenant sur un article de la Gazette de Francfort ayant parlé de paix honorable à rechercher, il veut faire de cet essai journalistique une vérité. Or, jamais le Gouvernement allemand n’a demandé à discuter d’une paix envisageable et le Reichstag soutient le militarisme impérial.

Continuant avec la situation du front russe présentée comme avantageuse (il écrit même que l’écrasement des Boches paraît un fait accompli), il trompe grossièrement le lecteur qui ne peut rien vérifier de ce front oriental. Et la position militaire des Russes n’est absolument pas aussi bonne qu’il l’écrit. Depuis novembre ceux-ci ne progressent plus et la Pologne russe est même désormais envahie par les Prussiens jusqu’à Lodz. Les troupes allemandes préparent alors une grande offensive qu’ils déclencheront en mai et poursuivront jusqu’en août.  Repoussés sur Brest-Litovsk, les Russes abandonneront la ligne du Bug et le territoire polonais sera aux mains des empires centraux.

04_03_1915 propagande 5La seule remarque fondée porte sur l’économie allemande. Celle-ci commence effectivement à souffrir gravement du blocus naval anglo-français. Si les pénuries n’affectent pas l’armée allemande, c’est au détriment de la population soumise à un rationnement de plus en plus pesant.

Ce que veut l’auteur, c’est convaincre que la guerre ne durera plus très longtemps en raison d’une situation intenable pour l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie. Dans des éditions antérieures, il a tancé les journalistes parlant de guerre longue et a affirmé que 1915 verrait la fin du conflit avec, évidemment, la victoire de l’Entente. Hosotte semble aveuglé par son nationalisme, en fait il agit ainsi, persuadé qu’il faut mentir pour maintenir le courage et le  moral de ses lecteurs. Il faut y croire pour parvenir à la victoire.

C’est pourquoi, il conclut sur une hypothétique offensive générale, à l’Est et à
l’Ouest qui désagrègerait l’Empire allemand. L’outrance d’une telle propagande 04_03_1915 propagande 6pouvait plaire au lectorat catholique de l’Éclair Comtois, mais elle pouvait aussi avoir l’effet inverse lorsqu’il comprenait,  a posteriori, la tromperie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s