La guerre hâte l’interdiction de l’absinthe

Le Petit Comtois du 27 janvier 1915 et l’Éclair Comtois du 16 janvier.

27_01_1915 Absinthe interdiDepuis la mi-janvier, les journaux locaux accordent de la place à une mesure annoncée par le Gouvernement : l’interdiction de l’absinthe. C’est l’autorité militaire qui, la première, avait obtenu l’interdiction de la vente et de la consommation de ce spiritueux, dès août 1914, afin de ne pas être confrontée aux problèmes de santé, de décrépitude de certains soldats buveurs et d’indiscipline. (cf. ci-contre. source : bibliothèque numérique de Roubaix)

Le département du Doubs étant concerné par la production de la plante et surtout la fabrication de l’alcool (cf. usines Pernod de Pontarlier), l’interdit n’alla pas sans  provoquer de réactions.
Une commission des indemnités devait être mise en place. C’est pourquoi, le 25 janvier, à Pontarlier, les planteurs d’absinthe de l’arrondissement, environ 300, avaient été reçus par le préfet, un inspecteur des finances et un délégué du ministère de l’agriculture. Des montants précis devaient être  évoqués. Le principe de ces indemnités fut admis en Conseil des Ministres au début février.

27_01_1915 Absinthe 1Les producteurs ne manquaient pas de solliciter l’appui de leurs élus. Ainsi, le Petit Comtois du 27 janvier publiait-il une lettre du député Girod adressée à P. Deschanel, Président de l’Assemblée Nationale, et demandant à reporter une séance du Parlement sur la suppression de l’absinthe pour la faire coïncider avec les résultats de la commission d’indemnisation.27_01_1915 Absinthe 12

Élu de la circonscription de Pontarlier, Adolphe Girod ne négligeait pas ces questions de terrain, mais son activité était alors surtout orientée vers l’aviation militaire. Cf. billet du 8 juillet 1914 et divers liens internes.

Dans sa lettre, il argumente en s’appuyant sue les soldats concernés, à savoir ceux du Haut-Doubs, qui tirent profit de cette activité et qui ne peuvent défendre leur intérêt en étant au front. Albert Métin, autre élu du Doubs usa aussi de son influence afin d’atténuer les effets de cet interdit par des indemnités.

27_01_1915 Absinthe DegasEn 1876, Edgar Degas avait immortalisé dans un tableau réaliste, et resté célèbre, les effets délétères de l’absinthe. L’air morne, le regard absent et l’attitude avachie des deux buveurs, leur triste solitude témoignent des effets de l’alcoolisme à travers l’abus d’absinthe. On estimait alors à moins de 1 million de litres la consommation de cet alcool. Or, en 1911, elle était de 36 millions. Une véritable industrie s’était développée et les usines Pernod de Pontarlier en étaient l’illustration. En effet, plus que l’absinthe, c’est sa consommation excessive, donc l’alcoolisme qui posaient problèmes.

27_01_1915 Absinthe EC 16_01 BL’Éclair Comtois du 16 janvier avait fait part de sa satisfaction à l’annonce de cette suppression. Rappelant que les militaires avaient été les initiateurs de cet interdit, le journal revenait sur ses combats antérieurs contre l’absinthe.

Il se rangeait derrière les ligues de vertus et faisait de cette lutte un combat pour la moralité et les bonnes mœurs. Son engagement ne se limitait pas à l’action des ligues antialcooliques soutenues par des membres du corps médical, il était 27_01_1915 Absinthe EC 16_01moral et trouvait aussi sa raison d’être dans le catholicisme.

On retrouve dans cet article les thèmes du déclin de la société française en raison de la déchristianisation, des mœurs dissolues, surtout en milieu urbain, et un appel à la régénérescence que la guerre favoriserait.  Le journal se fait le porte-parole d’une société bien-pensante.

La loi d’interdiction sera votée le 16 mars 1915, cinq ans après que les Suisses aient procédé à la même suppression.

L’absinthe est de nouveau autorisée depuis 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s