Le premier raid aéronaval

Le Petit Comtois des 29 et 30 décembre 1914

Dès le début de la guerre, l’amirauté britannique voulut protéger les côtes de la Mer du Nord, proches des bases navales allemandes.  La Grande Flotte étant surtout basée à Scapa Flow, beaucoup plus au Nord, il fut décidé d’installer des flottilles le long des côtes et une escadre légère, mais rapide à Harwich. Cette Harwich Force était composée de plusieurs croiseurs légers et de quelques dizaines de destroyers.
Carte ci-dessous extraite de Histoquiz et adaptée30_29_12_1914 Cuxhavencarte

Après le bombardement de Scarborough et Hartlepool par des navires allemands, une expédition d’un type particulier fut décidée contre Cuxhaven, cet avant-port de Hambourg qui abritait une partie de la flotte de guerre allemande et des hangars à zeppelins.

30_29_12_1914 CuxhavenUne escadre de bâtiments légers, dont trois étaient aménagés pour le transport d’hydravions partit de Harwich. Il s’agissait donc d’un raid aéronaval, une première.
Ainsi le HMS Engadine (cf. ci-dessous) pouvait en transporter trois.
Sur les neuf hydravions mis à l’eau, sept réussirent à décoller.
Repérée, la flotte fut attaquée par des zeppelins et des Taubes, sans être touchée. De même, les sous-marins allemands ne purent atteindre les navires anglais.

Le compte-rendu ci-dessus fait à partir de la presse anglaise ne cache pas la réalité des résultats de l’expédition. 30_29_12_1914 Cuxhavencarte 4Il y eut bien la perte de cinq hydravions sur les sept, mais les pilotes rejoignirent les navires à l’exception d’un qui fut sauvé par des Hollandais et ne rejoignit l’Angleterre qu’un peu plus tard. Et si les avions réussirent à lâcher leurs bombes, on sait que ce fut sans efficacité.

30_12_1914 CuxhavenC’était donc un échec, mais une première riche d’enseignements pour la marine britannique. Et, le lendemain, la presse eut raison de souligner l’inquiétude créée dans les bases allemandes qui se croyaient jusque là inattaquables par des avions par manque de rayon d’action.

HMS Engadine, l’un des trois navires aménagés pour le transport d’hydravions. Ceux-ci étaient mis à l’eau à l’approche de l’objectif.30_29_12_1914 Cuxhaven HMS Engadine

2 commentaires sur “Le premier raid aéronaval

  1. Même en stratégie de guerre, on apprend toujours sur le terrain, les anglais ont retenu la leçon. Cette partie de l’histoire n’est pas très connue par beaucoup de personnes. Le coup de l’hydravion transportée en bateau est très ingénieux.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s