Gaston Japy, le patron « cravache »

Le Petit Comtois du 5 mai 1914

Nous  sommes alors au cœur des élections législatives, entre les deux tours du 26 avril et du 10 mai 1914.

Dans l’arrondissement de Baume-les dames, le marquis de Moustier vient d’être réélu au 1er tour avec 6972 voix devant son adversaire radical M. Bougeot qui obtint 6250 suffrages. La défaite est d’autant plus amère pour les radicaux qu’elle n’est pas écrasante, mais c’est la 7ème. En effet, René de Moustier est alors élu pour la 7ème fois dans la circonscription de Baume-les-Dames.  Or, le Petit Comtois profite d’une attaque contre le candidat Japy pour régler ses comptes avec le marquis s’appuyant sur un article du Petit Montbéliardais, journal de Gaston Japy, dans lequel il présente René de Moustier comme un élu proche de ses idées, lui Japy qui est un conservateur invétéré, alors que René de Moustier se présente comme républicain progressiste.

PC 05_05_1914 G Japy 1Et c’est en dressant un portrait peu flatteur de Gaston Japy que le journal égratigne aussi René de Moustier. Sur Montbéliard où se présente Japy, il y a ballotage avec le radical Réville, ballotage favorable à ce dernier, et il est de bonne guerre que le Petit Comtois le soutienne.

PC 05_05_1914 G Japy 2Gaston Japy (1854-1936), est un des grands patrons de la dynastie Japy. Les usines de la famille travaillent dans la petite métallurgie à Beaucourt, Badevel, Lafeschote, Fesches-le—Châtel, dans le Nord de la Franche-Comté où elles se développent depuis la fin du XVIIIe siècle.

PC 05_05_1914 G Japy usines Beaucourt

Usines de Beaucourt

PC 05_05_1914 G Japy 3

G. Japy est adepte des méthodes américaines et travailleur acharné autant qu’impitoyable, d’où le surnom de Cravache, Cravache 1er, Cravachol (allusion mal venue à la violence de Ravachol, mais lui était anarchiste et très loin d’un patron d’entreprise).

Et le journal d’expliquer que ce surnom de cravache lui venait d’une violente altercation lors d’un conseil d’administration où Gaston Japy s’en prit à son cousin Henry Japy pendant les grèves de 1899. Gaston reprochait à Henry de manquer de fermeté vis à vis des grévistes et même de prendre leur parti. Sans aller jusque là, il faut savoir qu’Henry était en effet favorable aux syndicats ouvriers et prêt à des concessions pour solutionner ce conflit. La famille Japy se divisa.

PC 05_05_1914 G Japy 4Pendant ces grèves de 1899, un autre personnage participa à l’action ouvrière, Pierre Biétry (1872-1918) et il aurait invectivé G.Japy en lui disant « vous ne cravacherez plus vos ouvriers ». Seulement le Petit Comtois prend soin de minimiser son témoignage sur le comportement de Japy en 1899, car Biétry devint un soutien du patronat en adhérant au syndicat jaune en 1901 et en développant des idées antisémites et d’extrême-droite. Japy fut un chaud partisan de ce syndicalisme jaune.

PC 05_05_1914 G Japy 5Les autres témoignages sont du même acabit et dressent le portrait d’un homme aux valeurs rigoristes et autoritaristes.

PC 05_05_1914 G Japy 6La fin de l’article relève des écrits de campagne électorale, mais l’humour acerbe utilisé par l’auteur est, ma foi, très plaisant, même s’il apparaît un peu désuet pour notre époque.

Suite à cet article sur G. Japy et son comportement violent lors des grèves de 1899, le Petit Comtois cite un groupe de paysans qui s’insurge contre les méthodes d’affichage des équipes du même G. Japy, peu respectueuses de leur adversaire radical-socialiste. G. Japy est alors dénommé candidat protescaths pour bien marquer les soutiens religieux dont il bénéficie.
L’entre-deux-tours électoral est toujours très rude pour les candidats en ballottage. Les circonscriptions du Doubs n’y échappaient pas. Un des membres de la famille Japy en faisait les frais ce jour-là. G. Japy subira un nouvel échec le 10 mai. 

2 commentaires sur “Gaston Japy, le patron « cravache »

  1. Bonjour, un article très intéressant merci. Pour un projet que je fais moi-même je suis très intéressé par vos images des usines japy qui témoignent bien de la diversité des activités et de la puissance de la famille. Certaines ne sont plus disponibles sur cette page. Pourriez vous les transmettre ? Merci.

    J'aime

    1. En effet, le changement d’hébergeur a posé des problèmes et beaucoup d’articles ont perdu leurs illustrations.
      En fait, une seule image concerne une usine Japy. Les autres sont des extraits du Petit Comtois du 5 mai 1914 à partir desquels cet article est écrit.
      Je vous envoie le tout par mail.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s