G. Clemenceau face au projet d’un parti catholique.

Le Petit Comtois du 23 février 1914

La une du petit Comtois a déjà été offerte à Georges Clemenceau dans la rubrique OPINIONS. Cela se répète le 23 février.

PC 23_02_1914 G Clemencau parti de Dieu 1Constamment anticlérical et parfois avec une virulence proche de celle de ses ennemis cléricaux, le Petit Comtois en ouvrant ses colonnes à G. Clemenceau, apporte une certaine modération à ses positions. Non pas que Clemenceau n’eut pas été anticlérical, mais parce qu’il adoptait alors une double position de principe : s’opposer à tout abus de pouvoir du clergé et de la papauté, mais sauvegarder les libertés d’expression et d’organisation politique, y compris pour ses adversaires cléricaux.

PC 23_02_1914 G Clemencau parti de Dieu 4De quoi s’agit-il ?
En vue des élections législatives d’avril-mai 1914, des conservateurs ambitionnent de créer un parti catholique, un parti de Dieu dit Clemenceau. Après avoir ironiquement moqué l’initiative, George Clemenceau développe classiquement sa PC 23_02_1914 G Clemencau parti de Dieu 2critique anticléricale contre l’Église catholique traditionnellement opposée à toute évolution de la société qui réduirait son emprise. Son analyse sur le conservatisme de la papauté qui l’éloignerait de la société est d’une clairvoyance remarquable.

Mais là où il montre une tolérance sans faille, c’est quand il s’agit de la liberté d’expression qu’il accorde autant aux cléricaux qu’aux anticléricaux. PC 23_02_1914 G Clemencau parti de Dieu 3Georges Clemenceau  a compris que l’Église menait un combat perdu à condition que l’on respecte la liberté d’action et d’expression de ses adeptes, tout en sachant qu’elle-même n’avait pas le même respect pour ses opposants. C’est en se déconsidérant par cette intolérance que l’Église s’affaiblit PC 23_02_1914 G Clemencau parti de Dieu 5elle-même et qu’au contraire ses opposants augmentent leur force en s’appuyant sur ce principe. Il va jusqu’à soutenir la volonté des acteurs d’un parti catholique contre la hiérarchie des évêques sceptique sur sa capacité à réussir.

Soulignons au passage la présence d’un professeur d’université de Besançon dans le noyau de ceux qui veulent fonder  ce parti. Jean Guiraud (1866-1953) enseignait l’histoire et la géographie dans cette ville  depuis 1898, catholique de conviction, militant, il fut souvent l’objet d’attaques de la part du Petit Comtois et c’est pour y répondre qu’il participa à la fondation du journal adverse, celui de l’évêché diront ses opposants, l’Éclair Comtois. Plus tard, Il deviendra le rédacteur en chef de La Croix (de 1917 à 1939).

L’article consacré à Jean Guiraud dans Wikipedia  montre toute la complexité de ce personnage. Cet article est bâti sur des sources très solides.

Georges Clemenceau ne voit donc pas un péril dans la fondation d’un parti catholique. Pour la vie politique, comme pour l’’enseignement, il ne transige pas sur le principe de liberté. Ainsi, il ne soutenait pas le monopole d’État dans l’enseignement.

PC 01_03_1914 parti catholiqueCe parti catholique tenta de se former sur les bases ci-contre.

Le 3 mars, à la une du Petit Comtois, un article féroce insiste sur les divisions internes à ce parti qui essaie de se constituer. Cet article présente comme une régression le rapprochement avec Rome qu’il interprète comme le souhait d’un retour à la domination de Rome sur la France.

Mais il admet que la formation d’un tel parti clarifierait la situation politique à droite en identifiant les « ennemis » de la République laïque. D’une certaine façon, il rejoint l’avis donné par G. Clemenceau le 23 février précédent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s